Le livre de Centhini : une aventure poétique et musicale

Le livre de Centhini : une aventure poétique et musicale

L’institut des cultures de l’islam a accueilli le 15 décembre 2018 la première récitation publique francophone de l’épopée indonésienne Les Chants de l’Île à dormir debout dans le cadre du Festival Soufi de Paris.

Pascal Fauliot, Malika Halbaoui et le musicien James Serre ont proposé une lecture musicale de ce texte qui est une libre adaptation de la Serat Centhini, une épopée écrite au début du 19ème siècle à la demande du souverain du royaume de Surakarta, et que l’on doit à l’écrivaine française Elisabeth Inandiak. Cette dernière a elle-même présenté l’œuvre proposé à la lecture à cette soirée.

Le Livre de Centhini est l’équivalent javanais du Mahâbhârata ou des Mille et Une Nuits. Cette époustouflante saga conte avec poésie et humour les péripéties de deux princes et d’une princesse qui tentent d’échapper à leurs poursuivants, avec en toile de fond les traditions chamaniques, indiennes et musulmanes des derniers sultans soufis de l’île de Java.

La recomposition d’Élizabeth D. Inandiak, sur laquelle est basée cette lecture musicale, restitue la quintessence de ce joyau littéraire. Deux éditions sont disponibles pour ce livre : Les Editions du Relié et l’édition de poche Seuil Point Sagesse.

By |2018-12-20T11:21:36+00:00décembre 20th, 2018|Festivals et animations, saison 2018|0 Comments